Étiquette : Jardins

Les jardiniers solidaires des familles en 2018

Cette action, initiée en 1995, permet de collecter des fruits et légumes frais en excédent, auprès des jardiniers amateurs, pour en faire bénéficier les familles en difficulté, suivies par les services sociaux, les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) ou les associations distributrices d’aide alimentaire. L’actualité économique et sociale souligne chaque jour, hélas, la fragilité des situations et le Cher comptabilise encore trop de personnes et de familles défavorisées. Cette action se poursuit donc en 2018.

Les distributions alimentaires dans le Cher doivent être complétées par des produits frais, des légumes et des fruits, donnés par des entreprises et des particuliers. Il faut continuer notre action, pour que les familles en difficulté puissent avoir des repas réguliers et équilibrés, du 1er janvier au 31 décembre. En 2018, des adultes et des adolescents sont encore sans logement et sans nourriture suffisante, dans nos rues.

Depuis février 2014, les jardiniers solidaires sont regroupés en association, pour mettre en commun, formation, perfectionnements, compétences, bibliothèque, graines, plants, outils, amendements, jardins partagés, et coups de main selon les besoins. L’association forme des personnes débutantes au jardinage maraîcher et aux pratiques respectueuses de l’environnement : ainsi 81 nouveaux jardiniers, âgés de 18 à 77 ans, ont été formés depuis 2013, hommes et femmes du Cher. En 2018, la prochaine formation d’une durée de 20 heures, en salle et en jardin, aura eu lieu à Bourges, du 6 mars au 5 avril, les mardis et jeudis soirs, avec un suivi des stagiaires assuré pendant un an, gratuitement. Plus de 5000 m2 de jardins sont aujourd’hui cultivés en parcelles partagées à Bourges, après défrichage de 4 marais par les jardiniers solidaires. La saison 2017 a produit de beaux et bons légumes et les excédents ont été remis à des familles, des demandeurs d’asile et à des associations d’aide comme les restos du cœur.

Il est important de ne pas laisser des fruits et légumes pourrir dans nos jardins ou sur nos étagères.

En préparant leur parcelle, les jardiniers pourront prévoir pour 2018, quelques graines et plants supplémentaires « solidaires ». Bien sûr, leurs proches en bénéficieront en priorité, mais fruits et légumes frais seront aussi, vraiment appréciés par les familles en difficulté.

Vous pouvez apporter vos excédents de fruits et légumes
directement aux familles défavorisées
et aux organisations de votre choix

ou vous mettre en relation avec le CCAS ou l’association distributrice d’aide alimentaire de votre commune,
si vous êtes éloigné de Bourges

Merci à tous les jardiniers solidaires pour leur participation et leurs apports en produits frais, même en petite quantité.

Contact :

Association « les jardiniers solidaires »,
maison des associations, 28 rue Gambon, 18000 Bourges.
Tél 02-48-64-72-75 ou 06-51-72-96-18 ;
courriel : lesjardinierssolidaires@orange.fr

Au jardin en novembre et décembre 2017

La météo : les premières gelées, jusqu’à -2° par endroits, sont arrivées le 31 octobre dans le Cher. Les températures nocturnes restent, en novembre, basses et les gelées deviennent plus fréquentes. Cependant en périodes nuageuses ou pluvieuses, le risque de gel est souvent écarté. En journée, la baisse des températures est forte, depuis début novembre et…

Continuer la lecture

Au jardin en octobre 2017

La météo : nous conservons l’avance de 2 semaines constatée sur la végétation, les fruits, les vendanges. Les températures vont continuer de baisser, bien sûr, surtout la nuit. Et les 1ères gelées, très précoces en 2016 du 9 au 11 octobre, ne sont pas attendues cette année avant la fin du mois. La douceur et les…

Continuer la lecture

L’écoquartier Baudens mobilise les mains vertes
Le cours de bouturage organisé hier matin au cœur de l’écoquartier Baudens, avec l’association les jardiniers solidaires, marque le coup d’envoi d’une série d’actions dédiées au jardinage collectif.

Les idées poussent du côté de l’écoquartier Baudens, qui continue d’animer et d’embellir ses espaces verts pour le plus grand plaisir des résidents et des riverains.

Tous ceux qui souhaitaient apprendre quelques rudiments jardiniers ou se perfectionner, étaient invités, hier matin, à mettre la main au terreau, sous les conseils avisés de l’association les jardiniers solidaires et de son président Michel Besse (*).

La pluie et les éclaircies ont planté le décor… et les mains vertes, boutures de cassis, de groseilliers, de vignes et de framboisiers.

 Des pots, de la terre, et du compost maison récolté dans les conteneurs installés à dessein il y a six mois au pied des logements, et le tour était joué.

La formule a fait mouche, et séduit petits et grands. L’objectif à moyen terme ? Créer une parcelle potagère que s’approprieraient les habitants du quartier, un peu comme sur le modèle des jardins partagés qui font l’unanimité dans le quartier Aéroport.

Mobiliser les habitants, et créer du lien social autour d’une activité à la fois utile et ludique s’enracine avec succès et porte ses fruits dans l’écoquartier Baudens qui ratisse large. Les jardiniers solidaires cultivent en effet un projet avec l’école Beaumont. Après les fleurs qu’ils ont semées l’été dernier, les enfants devraient bientôt apprendre à planter des légumes, et à faire leur potager.

(*) L’action était également réalisée en partenariat avec le Conseil départemental, la Ville de Bourges, Bourges Plus, la Sem territoriale et l’OP HLM du Cher.

Isabelle Coudrat

http://www.leberry.fr/bourges/environnement/2017/10/01/lecoquartier-baudens-mobilise-les-mains-vertes_12572041.html

Assemblée générale « les jardiniers solidaires » du 31 août 2017

Présents : 28 adhérents. Procurations reçues : 7 Le président Michel Besse remercie les adhérents pour leur participation importante à cette assemblée générale extraordinaire. Avec l’accroissement régulier des adhésions, 75 aujourd’hui, les projets et les sollicitations lourdes et de plus en plus nombreuses reçues par notre association, le bureau propose de porter le nombre de…

Continuer la lecture

La bibliothèque du jardinier cultivé

Permanence de la bibliothèque Tous les mercredi de 18 heures à 19 heures, Maison des Associations, 28 rue Gambon, Bureau Henri Sellier au second étage. Les adhérents peuvent emprunter gratuit des ouvrages. Les livres de base du jardinage Le guide Clause, traité pratique du jardinage, édition 2015 Le jardin potager biologique, Claude Aubert (le courrier du livre)…

Continuer la lecture

Au jardin en juillet 2017

La météo : depuis les fortes chaleurs à 35° ou plus, anormales, la dernière semaine de juin est arrosée d’averses et de fraicheur. C’est un excellent apport pour nos jardins en pleine croissance verte et pour nos composteurs. Le retour de températures de saison est annoncé pour début juillet. Ensuite, nous pourrions avoir une alternance de semaines « normales » et de périodes pluvieuses avec risques d’orage et garder 2 semaines d’avance sur la saison.

La lune : elle sera pleine le 9 juillet. Par rapport à la ligne d’horizon, elle sera montante du 3 au 21, puis descendante du 22 au 3 août.

Le travail du sol : avec chaleur et pluie, partout l’herbe et les légumes poussent vite. Il faut donc continuer à désherber, avant la montée en graines. Arrachées ou fauchées, les herbes pailleront gratuitement le jardin potager et le verger. De même, le gazon frais, le bois raméal fragmenté, la paille, sont très utiles et nourrissants, autour des tomates et des cucurbitacées, par exemple. Autre solution de désherbage : étendre sur le sol un plastique translucide, là où vous voulez détruire l’herbe ou le gazon, après fauchage ou tonte. Le chaud soleil de juillet, en quelques jours, grillera tout sous le plastique et vous pourrez cultiver à nouveau cette surface après un simple passage de râteau ou de motobineuse. C’est une technique naturelle, gratuite et efficace (dès le mois de mai !)

Les semis : on peut semer à présent, les légumes de notre région, en pleine terre, en vue des récoltes d’automne-hiver. Mais il faudra arroser souvent et abondamment les semis, pour assurer une levée régulière des graines et la croissance des plants. Beaucoup de graines craignent la chaleur et germent très mal en juillet.

Semer les haricots que vous voulez consommer plus tard en vert ou mettre en conserve ou au congélateur. La récolte débutera le 4 septembre, pour un semis fait le 4 juillet et elle durera près de 6 semaines, selon la richesse du sol, la météo et les soins apportés par le jardinier. Mais on déconseille de semer les haricots après le 14 juillet, car les récoltes seraient retardées et ruinées par les premiers froids d’octobre. Semer quelques capucines entre les rangs, pour y attirer et fixer les pucerons, puis les coccinelles qui s’en régaleront.

Poursuivre le repiquage des betteraves rouges, choux divers, laitues, céleris, poireaux, fleurs, en privilégiant la fin d’après-midi, pour éviter le brûlage des feuilles par le soleil et le desséchement des plants.

Les cucurbitacées : ’on peut encore semer ces légumes qui aiment la chaleur et l’eau, en début de mois.

Les tomates : il faut chaque semaine surveiller la pousse, éliminer les gourmands, palisser et attacher les tiges.

Traitements, purins : les consignes de préparation sont d’actualité, pour renforcer vos plants, ou traiter contre les maladies présentes. Orties, prêles, consoudes, abondent dans certains marais de Bourges. Voir aussi l’excellent livre « je prépare mes potions pour le jardin », chez terre vivante, écrit par Brigitte Lapouge-Déjean et Serge Lapouge. Disponible auprès d’Hervé Magny, qui gère la bibliothèque de l’association (tél : 06 85 24 34 97)

Pensez aussi à vos vacances : les amis, la famille, les voisins, les jardiniers solidaires, peuvent veiller sur vos cultures en votre absence et arroser aussi, si besoin, tôt le matin ou tard le soir ! Mais juillet est aussi un mois de récoltes pour les 1éres tomates, pommes de terre, haricots nains, laitues, courgettes, aulx et les pois tardifs. Sachez remercier vos assistants jardiniers avec quelques uns de ces légumes frais !

Michel Besse, pour les jardiniers solidaires, le 30 juin 2017