Étiquette : Jardiniers solidaires

Les jardiniers solidaires des familles en 2018

Cette action, initiée en 1995, permet de collecter des fruits et légumes frais en excédent, auprès des jardiniers amateurs, pour en faire bénéficier les familles en difficulté, suivies par les services sociaux, les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) ou les associations distributrices d’aide alimentaire. L’actualité économique et sociale souligne chaque jour, hélas, la fragilité des situations et le Cher comptabilise encore trop de personnes et de familles défavorisées. Cette action se poursuit donc en 2018.

Les distributions alimentaires dans le Cher doivent être complétées par des produits frais, des légumes et des fruits, donnés par des entreprises et des particuliers. Il faut continuer notre action, pour que les familles en difficulté puissent avoir des repas réguliers et équilibrés, du 1er janvier au 31 décembre. En 2018, des adultes et des adolescents sont encore sans logement et sans nourriture suffisante, dans nos rues.

Depuis février 2014, les jardiniers solidaires sont regroupés en association, pour mettre en commun, formation, perfectionnements, compétences, bibliothèque, graines, plants, outils, amendements, jardins partagés, et coups de main selon les besoins. L’association forme des personnes débutantes au jardinage maraîcher et aux pratiques respectueuses de l’environnement : ainsi 81 nouveaux jardiniers, âgés de 18 à 77 ans, ont été formés depuis 2013, hommes et femmes du Cher. En 2018, la prochaine formation d’une durée de 20 heures, en salle et en jardin, aura eu lieu à Bourges, du 6 mars au 5 avril, les mardis et jeudis soirs, avec un suivi des stagiaires assuré pendant un an, gratuitement. Plus de 5000 m2 de jardins sont aujourd’hui cultivés en parcelles partagées à Bourges, après défrichage de 4 marais par les jardiniers solidaires. La saison 2017 a produit de beaux et bons légumes et les excédents ont été remis à des familles, des demandeurs d’asile et à des associations d’aide comme les restos du cœur.

Il est important de ne pas laisser des fruits et légumes pourrir dans nos jardins ou sur nos étagères.

En préparant leur parcelle, les jardiniers pourront prévoir pour 2018, quelques graines et plants supplémentaires « solidaires ». Bien sûr, leurs proches en bénéficieront en priorité, mais fruits et légumes frais seront aussi, vraiment appréciés par les familles en difficulté.

Vous pouvez apporter vos excédents de fruits et légumes
directement aux familles défavorisées
et aux organisations de votre choix

ou vous mettre en relation avec le CCAS ou l’association distributrice d’aide alimentaire de votre commune,
si vous êtes éloigné de Bourges

Merci à tous les jardiniers solidaires pour leur participation et leurs apports en produits frais, même en petite quantité.

Contact :

Association « les jardiniers solidaires »,
maison des associations, 28 rue Gambon, 18000 Bourges.
Tél 02-48-64-72-75 ou 06-51-72-96-18 ;
courriel : lesjardinierssolidaires@orange.fr

Au jardin en novembre et décembre 2017

La météo : les premières gelées, jusqu’à -2° par endroits, sont arrivées le 31 octobre dans le Cher. Les températures nocturnes restent, en novembre, basses et les gelées deviennent plus fréquentes. Cependant en périodes nuageuses ou pluvieuses, le risque de gel est souvent écarté. En journée, la baisse des températures est forte, depuis début novembre et…

Continuer la lecture

L’enrichissement du sol

Nous avions 16 participants, dont 8 adhérents, pour cet atelier sur les pratiques d’enrichissement du sol au jardin, animé par Michel Besse et Mario Soares, avec l’appui judicieux de Yannick Rousselot. Les présents connaissaient beaucoup de techniques, mais ont appris aussi, grâce aux apports de chacun et aux échanges très riches et complémentaires, sur ce…

Continuer la lecture

OIZON – ils ont partagé leur passion du jardin

Pour sa Fête des plantes, l’association Herbes folles et légumes sages que préside Lucile Dangin, a fait le plein dimanche dernier.

Tôt le matin, les passionnés de jardin sont arrivés avec leurs plants afin de les échanger. A midi, il n’y avait déjà plus rien à échanger!

Une conférence des Jardiniers solidaires très suivie

Une trentaine d’exposants, dont des pépiniéristes, un ferronnier, des sculpteurs, un rémouleur, un apiculteur ou encore des vanniers étaient présents, ainsi que plusieurs associations. Autant de professionnels qui ont largement partagé leurs connaissances en matière de jardinage, donnant de précieux conseils aux visiteurs.

Michel Besse, le responsable de l’association les Jardiniers solidaires, a réuni de nombreux visiteurs lors de sa conférence. Certains ont découvert à cette occasion cette association créée en février 2014 qui rassemble des passionnés du jardinage de toutes origines et de tous âges dans un esprit d’entraide. Elle projette même de former des personnes débutantes au jardinage et aux pratiques respectueuses de l’environnement, et d’assurer leur suivi pendant un an gratuitement. Des formations sont prévues le samedi 25 novembre à Bourges, puis en mars 2018.

« Nous donnons également des fruits et légumes aux associations caritatives, et incitons à donner le surplus de légumes directement aux familles dans le besoin. Nous organisons aussi des opérations coups de main entre jardiniers. »

Il est également prévu d’initier les enfants et les adolescents volontaires du niveau primaire au lycée, au jardinage propre.

PratiquePlus d’informations sur le site Internet www.lesjardinierssolidaires.org

Le marais d’Antoine

Vues générales du marais Les jardiniers solidaires visitent le marais d’Antoine à l’abandon Les jardiniers solidaires ont rénové le marais Petit film résumant l’activité de l’association sur le marais d’Antoine Situation géographique des marais proposés par les jardiniers solidaires Le marais d’Antoine est le quatrième marais que l’association « les jardiniers solidaires » peut louer aux adhérents,…

Continuer la lecture

Formation au jardinage maraîcher et aux pratiques respectueuses de l’environnement

La formation débutera en salle. Selon la météo et l’état du sol, des séquences pratiques seront réalisées en jardin ou marais : préparation du sol, ratissage, semis en planche, plantation en ligne, semis protégé, compostage, éclaircissage, repiquage, buttage…

1) la parcelle de jardin choisie (ou à choisir) et les préalables :

  • son état général, et la nature du sol : calcaire, argileux, sableux, pierreux, d’alluvions ; pauvre, riche, acide, alcalin

  • sa situation, les accès, plan sommaire, orientation et dimensions : sur cahier ou feuille perforée ; évaluation des tâches de remise en état et en culture

  • les moyens matériels nécessaires, les outils dont je dispose, mon moyen de transport, achat ou location ou entraide

  • les conditions favorables et de sécurité, la gestuelle, les outils, le budget

  • le choix d’outils adaptés à mes capacités, à la surface, aux difficultés

  • ma santé, mes capacités physiques, ma disponibilité, mes points forts ou fragilités et limites

  • mes besoins en légumes : lesquels, quelle quantité, quand ?

  • les besoins du sol : eau, soleil, température, composants dont NPK

  • ma tenue de travail, l’hygiène, les vaccins, la trousse minimale de sécurité

  • élaboration du planning des tâches et organisation

2) la remise en état du jardin :

  • se préparer physiquement aussi

  • débroussaillage, désherbage, coupes, tailles, tonte, labourage, bêchage : selon le matériel dont je dispose, la météo du jour et des jours suivants, mes capacités de travail

  • entretien des points d’eau, coulants, rivières

  • vases et déchets : stockage, utilisation, points de compostage

3) la préparation des cultures :

  • fraisage, ratissage : selon mes outils

  • le compostage des déchets : composteur acheté ou loué (collectivités locales) ou fabriqué, fosse de compostage, techniques et entretien, les lombrics, l’utilisation du compost

  • La météo prévisionnelle, la température, l’état du sol, la lune (pleine, quartiers, croissante et décroissante, montante et descendante)

  • Mon plan prévisionnel de cultures, les allées et bordures, les arbres, les arbustes

  • Le sachet de graines

  • Mes premiers semis, techniques, en ligne ou en planche, outils nécessaires, calendrier, graines ou plants, marquage au sol et dans le cahier de bord. Le faux semis.

  • Mon cahier de bord

  • Les associations de plantes, les oppositions

  • Semis, marcottage, division, bouturage, greffe

  • Des cultures faciles pour débuter : oignon, pois, radis, laitues, carottes, betteraves rouges, poirées, maïs doux (sucré), ail, échalote, épinard

  • La protection des semis, contre les prédateurs et les caprices de la météo

  • Les châssis, tunnels plastiques, voiles de forçage, filets, couches chaudes, ados, serres, vérandas, bandes colorées, obstacles et pièges

4) l’évolution du jardin :

  • Pousses, repousses, herbes

  • Les « additifs », traitements, composts, engrais, différents fumiers, boues, pour améliorer son terrain

  • Les paillages, broyages (BRF), déchets

  • Les solutions gratuites avec l’aide de la nature : le soleil, l’ortie, la consoude, la prêle, les fleurs qui protègent, la vase des coulants, les traitements bio ; les astuces des bons jardiniers

  • Le repiquage, l’arrosage, le désherbage, l’éclaircissage, le buttage

  • Les cultures plus difficiles, plus « techniques », les périodes favorables, les tuteurs : pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons, piments, haricots divers, poireaux, courgettes, potirons, potimarrons, melons, fenouils, persils et aromatiques, choux divers, céleris, artichauts, …

  • Les semis protégés : en caissette

  • Les bordures, haies, allées, coulants, points d’eau

  • Les premières récoltes : constats, échecs et réussites, correction des erreurs et organisation de mon suivi

  • Consommation, conservation, stockage, excédents : silos, jauges, cave, grenier ou grange, conserves, congélation

  • Mes vacances en été : durée, prévision et calendrier de semis, récoltes avancées ou retardées, besoins en arrosage et entretien, quelle entraide possible par les amis, la famille, les voisins

5) les premiers bilans

  • Difficultés et réussites : mon cahier de bord pour suivre les résultats et organiser une rotation des cultures

  • Les premiers constats de récoltes et les corrections

  • Abri, cabane, point de puisage, cuve ou robinet, stockage et entretien des outils

  • Questions pratiques et solutions possibles

  • La solidarité entre jardiniers

  • L’organisation et le calendrier des prochains travaux

  • L’organisation du suivi individualisé : où, quand, comment

6) le suivi individualisé

  • Appui sur demande du stagiaire : analyse, conseils, réponses, propositions personnalisées

  • Sur rendez-vous préalable avec l’animateur, pendant un an, gratuitement pour les adhérents de l’association « les jardiniers solidaires ». Possibilité aussi de suivis en groupe étalés sur la saison de jardinage.

Formation jardinage, Michel Besse, 5-9-2017

Au jardin en octobre 2017

La météo : nous conservons l’avance de 2 semaines constatée sur la végétation, les fruits, les vendanges. Les températures vont continuer de baisser, bien sûr, surtout la nuit. Et les 1ères gelées, très précoces en 2016 du 9 au 11 octobre, ne sont pas attendues cette année avant la fin du mois. La douceur et les…

Continuer la lecture

L’écoquartier Baudens mobilise les mains vertes
Le cours de bouturage organisé hier matin au cœur de l’écoquartier Baudens, avec l’association les jardiniers solidaires, marque le coup d’envoi d’une série d’actions dédiées au jardinage collectif.

Les idées poussent du côté de l’écoquartier Baudens, qui continue d’animer et d’embellir ses espaces verts pour le plus grand plaisir des résidents et des riverains.

Tous ceux qui souhaitaient apprendre quelques rudiments jardiniers ou se perfectionner, étaient invités, hier matin, à mettre la main au terreau, sous les conseils avisés de l’association les jardiniers solidaires et de son président Michel Besse (*).

La pluie et les éclaircies ont planté le décor… et les mains vertes, boutures de cassis, de groseilliers, de vignes et de framboisiers.

 Des pots, de la terre, et du compost maison récolté dans les conteneurs installés à dessein il y a six mois au pied des logements, et le tour était joué.

La formule a fait mouche, et séduit petits et grands. L’objectif à moyen terme ? Créer une parcelle potagère que s’approprieraient les habitants du quartier, un peu comme sur le modèle des jardins partagés qui font l’unanimité dans le quartier Aéroport.

Mobiliser les habitants, et créer du lien social autour d’une activité à la fois utile et ludique s’enracine avec succès et porte ses fruits dans l’écoquartier Baudens qui ratisse large. Les jardiniers solidaires cultivent en effet un projet avec l’école Beaumont. Après les fleurs qu’ils ont semées l’été dernier, les enfants devraient bientôt apprendre à planter des légumes, et à faire leur potager.

(*) L’action était également réalisée en partenariat avec le Conseil départemental, la Ville de Bourges, Bourges Plus, la Sem territoriale et l’OP HLM du Cher.

Isabelle Coudrat

http://www.leberry.fr/bourges/environnement/2017/10/01/lecoquartier-baudens-mobilise-les-mains-vertes_12572041.html