Catégorie : Coups de mains

Nous avons réalisé déjà plus d’une dizaine de coups de main, dans les jardins de l’association et des adhérents.


La solidarité entre jardiniers a toujours été une réalité, parsemée d’exceptions ! L’aide est parfois de courte durée et répond à une tâche difficile, ou urgente, que l’on ne peut réaliser seul. D’autres fois, il y a trop à faire. Et puis, l’accident ou la maladie, peuvent rendre les tâches de jardinage, pénibles, ou risquées, ou impossibles.

Les jardiniers solidaires agissent souvent spontanément et proposent leurs bras ou leur matériel adéquat.

« Les jardiniers solidaires » sont sollicités quand il le faut. La personne aidée rend à son tour un coup de main à d’autres ou à l’association, selon ses moyens. Il ne faut pas interrompre cette chaîne de solidarité entre jardiniers.

Coup de main aux marais de Robinson et de Saint Outrille

Le rendez-vous était donné à 10 h, sur le parking de l’ancienne piscine de Robinson. 11 jardiniers solidaires, dont 3 nouveaux adhérents, ont entrepris de curer le fossé longeant l’avenue de Robinson à Bourges. Ce fossé, démarrant sur une grande parcelle en friche appartenant à la ville de Bourges, depuis le déversoir de l’Auron, n’avait…

Continuer la lecture

Le marais d’Antoine

Vues générales du marais Les jardiniers solidaires visitent le marais d’Antoine à l’abandon Les jardiniers solidaires ont rénové le marais Petit film résumant l’activité de l’association sur le marais d’Antoine Situation géographique des marais proposés par les jardiniers solidaires Le marais d’Antoine est le quatrième marais que l’association « les jardiniers solidaires » peut louer aux adhérents,…

Continuer la lecture

Les jardiniers solidaires donnent un « Coup de main » au marais Saint-François

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos de Catherine Malinowski.

Voici quelques prises de vues au marais St-François de Bourges, lors du coup de main donné par les jardiniers solidaires, volontaires (15 présents) pour la remise en culture d’une parcelle de près de 150 m².

100 à 150 m², où il sera intéressant de cultiver des légumes d’automne-hiver, en vue d’un partage ultérieur et de dons aux familles en difficulté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos de Michelle Williem.

Des jardiniers de valeur. Lily-Rose va en faire partie très vite !

Avec tous les présents, le travail a été bien fait et plus vite.